Enseignements

Aller au contenu | Aller à la navigation | Politique d'accessibilité

Chant

Le chant

D'abord unique instrument de la musique profane, la voix, instrument à part entière, est intégrée comme telle dans les œuvres de musique classique. Pendant la plus grande partie du Moyen Âge, celle-ci est tout d'abord présente, de manière quasiment exclusive, dans le répertoire du chant grégorien.
À partir de cette origine, de nombreux genres musicaux dédiés à la musique vocale se développeront au cours des siècles suivants : le motet, la cantate, l'opéra, la mélodie, etc...

La voix de soprano est la plus aiguë des voix de femmes et d'enfants et donc, la plus aiguë de toutes les familles confondues. Il s'agit d'un type de voix très répandu, aussi bien chez les femmes que chez les enfants.
La voix de mezzo-soprano est la voix moyennement aiguë des femmes et des enfants. La voix d'alto est la voix grave des femmes et des enfants.
La voix de contralto est la voix la plus grave des femmes et des enfants. Ce type de voix est assez rare chez les femmes et encore plus chez les enfants. Chez les hommes, il existe quatre grandes familles de voix.
La voix de contreténor — ou « contralto masculin ».
La voix de ténor est la voix la plus aiguë des hommes chantant en voix de poitrine.

Dans le répertoire baroque français, on appelle haute-contre un type de ténor à la voix particulièrement élevée. La voix de baryton est la voix masculine moyennement grave. Il s'agit d'un type de voix très répandu. La voix de basse est la voix masculine la plus grave.

Les éléments d'apprentissages les plus importants utilisés par les professeurs, sont en principe : le travail respiratoire, la gestion du stress, le placement de la voix (vocalises), l'interprétation, la diction, le style, la justesse, la mise en place rythmique, la musicalité et quelque fois la rééducation vocale.

Réalisation HEXANET.